IMG_4603.JPG

À propos 

La GRANDE MARCHE pour la protection des forêts

Clic HERE for the English version.

Novembre 2021

La dernière année a été absolument épique pour toutes les personnes ayant participé de proche ou de loin à La Grande Marche. Nous voulons remercier les personnes, organisations, municipalités, entreprises et premières nations qui ont soutenus ce mouvement citoyen autonome et bénévole.

 

Nous avons ensemble, marché dans toutes les régions du Québec des milliers de KM, avons rencontrés des dizaines de milliers de personnes et avons fait des dizaines de rassemblement dans tous le Québec. Tout ceci dans un esprit de rencontre, de nonviolence et  d'unification des allotochtones et autochtones, ce qui fut pour plusieurs la gage de succès de cette campagne.

À Québec le 16 octobre a eu lieu un rassemblement historique sous un pluie torrentielle. Selon les dires de Constant Awashish, chef du grand conseil Attikamekw: " C'est une pluie qui nettoie pour permettre une nouvelle ère des relations entre les peuples allochtones et autochtones". 

Le 19 octobre, les organisateurs-trices de la Grande Marche ont rencontrés rencontrés le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, monsieur Benoit Charette, ainsi que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, monsieur Pierre Dufour. Ceux-ci ont reçus nos propositions et demandes avec intérêt et ont proposés de rester en lien avec notre collectif pour mettre de l'avant des des réformes absolument nécessaires par rapport au lien au territoire du gouvernement. Nous sommes en contact avec, mais savons aussi que notre mouvement doit rester unifié et actif.

Nous travaillons aussi activement présentemment avec plusieurs acteurs et partenaires pour la création d'un observatoire indépedant sur la gestion des forêts (aller voir nos propositions).

Restez à l'affût en vous inscrivant en haut à droite aux mises à jour de la Grande Marche. Continuez à créer un réseau et vous unifier pour la forêt dans votre région avec toutes les autres gardiennes et gardiens des forêts.

Merci et à bientôt ! ...très bientôt...reposez-vous et soyez prêts pour la suite !

Le collectif initiateur de la Grande Marche pour la protection des forêts

 

La Grande Marche pour la protection des forêts veut marquer un grand tournant de la transition économique, écologique et sociale nécessaire pour assurer la santé et le bien-être des générations présentes et futures.

POURQUOI ?

 

Près d’une centaine de projets d'aires protégées, en terre publique dans le sud du Québec, sont proposés depuis de années par les fonctionnaires du Ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques (MELCC), des communautés autochtones, des groupes citoyens, des MRC, des municipalités, des organismes communautaires et des scientifiques. Ces projets pour protéger des territoires importants de biodiversité ont été écartés par le gouvernement. Ces aires auraient permis mieux satisfaire notre engagement avec l'ONU pour protéger des réseaux écologiquement représentatifs et bien reliés d’aires protégées et aussi pour reconnaître les besoins de base de communautés autochtones et locales. Au lieu, des territoires au nordoù il y a moins de biodiversité ont été choisis. Protéger au Nord c’est bien, mais le sud du Québec, plus riche en diversité d’espèces et plus menacé par les activités humaines, a aussi besoin de protection! Chaque fois qu’une espèce disparaît, nous perdons un fidèle allié et l’équilibre fragile de la nature est mis en danger. Nous mettons donc notre propre santé en danger...les scientifiques le disent, la biodiversité c’est la santé de tous les êtres vivants...dont les humains.

   

LES AIRES PROTÉGÉES...JUSTE AU NORD ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUI ?

 

Un élément central de la démarche est de rassembler la diversité humaine (autochtone-allochtone, femme, homme, personne non genrée, personne racisée, aînés, jeunes et +). La diversité est une richesse partout. Nous honorons les peuples autochtones qui prennent soin et protègent les forêts, les animaux, les plantes et l’eau depuis les temps immémoriaux. En s’inspirant de leurs expériences et luttes passées et présentes, nous marchons tous et toutes ensemble pour notre futur commun. Cette Marche est une chance de se connaître et de créer une culture d’empathie* qui reconnaît la richesse de chaque personne, espèce et peuple. Aujourd’hui, nous devenons TOUS des gardiens des forêts et des générations futures. Le collectif initiateur de cette marche rassemble des Québécois et des Autochtones.

Qui est le comité de la Grande Marche :  Le collectif initiateur rassemble des Québécois et des Autochtones. C'est un groupe de personnes bénévoles de différentes régions du Québec qui s'impliquent depuis longtemps pour protéger la biodiversité de manière rassembleuse. Les personnes de ce collectif initiateur sont Patrick Gravel (botaniste), Jolyane Lamontagne (éducatrice en environnement), Marguerite Lepage Fisher (ainée) , Colin Perreault (éducateur et organisateur communautaire), Marie-Émilie Lacroix (médiatrice culturelle et chargée de cours à l’UQAR en études autochtones ), Emmanuelle Bourassa-Beaudoin (professeur de danse l’UQAM ) et Véronique Gaboury-Bonhomme (enseignante de biologie au CEGEP de l’Outaouais).

 

Une panoplie d'autres personnes s'impliquent de façon bénévole dans des comités pour  faire connaître la Marche, organiser des marches régionales, faire la promotion du projet éducatif, amasser des fonds, créer des liens avec les groupes et communautés autochtones, etc. MERCI !!! Veuillez nous écrire si vous voulez vous impliquer et aider à cette Grande initiative. courriel: info.lagrandemarche@gmail.com

Nous remercions les organismes suivants qui appuient et la Grande Marche:

Le Réseau Demain le Québec (Fondation David Suzuki), la communauté Anishinabe de Kitigan Zibi, Nature Québec, SNAP-Québec, Mères au Front, La Planète s'invite au parlement, Le Grand Conseil des Atikamekws, L'Action Boréale, le Front Commun pour la Transition énergétique (FCTÉ) , le Réseau québécois des Groupes écologistes (RQGE), L'Association québécoise des médecins en environnement (AQME) et plus !


Les Besoins et Valeurs:


- Soin et Protection de la Biodiversité

- Santé Globale des humains et de tous les êtres vivants
- Accès à la nature et relation d'interdépendance
- Profonde considération des Premières Nations

- Confiance dans le potentiel humain de respect et considération

Les demandes et propositions de la Grande Marche pour la Protection des Forêts sont :

1)Assurer la protection de la centaine de projets d’aires protégées prioritaires dans le Sud du Québec en terres publiques, soit : les 83 projets de réserve de biodiversité soumis par le MELCC et les M.R.C., municipalités, organismes communautaires, communautés autochtones, citoyennes, citoyens et scientifiques au gouvernement; les projets d’aires protégées d'initiative autochtone; et les projets d’aires protégées portés par des communautés locales et à fort soutien populaire.

2) Soutenir la création d’un observatoire indépendant de la forêt, dont la mission serait d’intégrer la science, les savoirs autochtones et les aspirations citoyennes dans la gestion des forêts.

3) Empêcher la destruction des boisés urbains et périurbains dans les communautés métropolitaines et les MRC où le pourcentage de couvert forestier est inférieur à 50 %, en adoptant une loi inspirée de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

4) Modifier la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier pour y inclure, préalablement aux opérations sur le terrain, de façon « significative et mesurable » : la conservation de la biodiversité sur l'ensemble du territoire forestier; et des mesures immédiates pour la protection de l’habitat des espèces menacées et vulnérables et pour d'autres milieux d'intérêt pour la biodiversité, comme les milieux humides et les forêts anciennes.   

Joins toi...L’humanité est en Marche vers un grand tournant. Nous voyons d'innombrables initiatives existantes et voyant le jour provenant de tous les milieux. Nous invitons le gouvernement du Québec à s’inspirer et à se joindre à ce grand mouvement historique pour protéger et régénérer notre seule et unique maison commune: la Terre. Ceci nous demandera tous également de faire une transition de l’économie présente extractive vers une économie régénérative et juste socialement.

 

AP_retenues_non_retenues.png